Anaïs Bouffort

Dès huit ans Anaïs tenait entre ses mains sa première bombarde. Celle de son père ! Depuis, elle ne l’a jamais lâchée. Après 2 ans de cours au Cercle celtique de Saint Grégoire, elle est l’élève d’Erwan Hamon ce qui lui permet de confirmer ses dons pour la bombarde et de trouver son propre style. En parallèle elle continue à danser au cercle celtique durant 5 ans. Anaïs participe successivement à de nombreux groupes de la région rennaise, notamment avec Martin Coudroy, Frédéric Lambierge (alias Gazman), Laurent Genty.

Depuis 15 ans elle joue avec son frère Gwendal dans le « Duo d’en Bas ». Réputé en haute-Bretagne, ce duo lui permet de partager la scène avec de nombreux groupes comme EV, Les Frères Guichen, Red Cardell, Hamon-Martin, Trio EDF, les Frères Morvan…

Côtoyant assidûment certains membres du groupe Deomp depuis de nombreuses années, elle fera un remplacement du talabardeur en 2009. Début 2011 elle devient la nouvelle bombarde et la touche féminine du groupe Deomp puis de Drao avec Jacques Louvie, Patrick Jan (Avel Nevez, Alex Chills…), Hervé Naizin (Katé-Mé, Mister Midnight) et Patrice Paichereau (Katé-Mé, Alan Stivell, Philippe Marlu). Cette nouvelle formule pour le fest-noz apporte une relecture résolument rock de la musique bretonne. En recherche d’un nouveau son et d’arrangements musclés, Drao ne néglige pas pour autant de respecter les codes de la danse tout en y apportant une énergie électrique. Anad, le Duo avec Patrice Paichereau (guitares, acoustique et électrique, fretless, looper) permet une souplesse d’improvisation et d’interconnexions au service d’une fraîcheur de jeu en perpétuel renouvellement. En 2017, Anaïs intègre le groupe de fest-noz Kas Digas. Depuis fin 2016, Anaïs s’initie à la clarinette afin d’enrichir ses possibilités d’expression musicale.